Articles dans Maison Bouchra Jarrar
Le gai des orfèvres

La séquence de défilés haute couture printemps-été 2016, qui vient de s’achever à Paris, a mis en valeur une féminité raffinée, moins dans l’ostentation que dans le soin (du détail, de l’allure, de l’attitude). La preuve éclatante que la couture est loin d’être morte, contrairement aux prédictions des pythies.

Lire la suite