Lanvin : la nouvelle ère Bouchra Jarrar

 

L'œil de la rédac' sur la collection Lanvin printemps-été 2017 présentée à Paris. Retrouvez le focus des journalistes mode du "Figaro" et de "Madame Figaro".

Défilé Lanvin, collection printemps-été 2017 /  Imaxtree

Défilé Lanvin, collection printemps-été 2017 / Imaxtree

Première parution Madam Figaro

L'événement. L'arrivée d'une nouvelle directrice artistique ne pouvait que mettre la sphère mode en émoi. Après Anthony Vaccarello ce mardi chez Saint Laurent, c'est à Bouchra Jarrar d'écrire une nouvelle page de l'histoire de la maison Lanvin.

La collection. Parfaitement maîtrisée. À l'exercice de l'appropriation de l'ADN d'une griffe historique, Bouchra Jarrar s'en sort avec les honneurs. Sous les lustres imposants de l'Hôtel de ville de Paris, elle nous livre un dressing qui conjugue tailleurs-pyjamas et robes du soir dans un subtil mariage de matières. La soie rencontre la dentelle et la transparence se joue des conventions mixée à des pièces plus rocks comme un blouson motard bicolore. Avant qu'une brassée de robes en mousseline florale ne viennent insuffler une touche de romantisme pas si prude.

L'accessoire. Les bijoux. Qui s'invitent en asymétrie sur un col, en détail sur une lavallière ou en ornement sur une mule. Dorés, précieux, ces détails discrets ont l'élégance de se faire remarquer sans jamais trop en faire.

La bande-son. Les voix entremêlées de l'actrice Rachida Brakni et de l'ex-mannequin Christine Bergström qui déclament du Marguerite Duras. Ponctuées des accents de la chanson « Gods » de Prince. Entêtant.

par Justine Feutry